Archive | Billets d’humeur RSS feed for this section

La loi sur la parité est elle vraiment une avancée républicaine ? A Abzac sans doute pas !

6 Fév

Chers Abzacaises et Abzacais,

Lors de son arrivée au pouvoir,François Hollande et  le gouvernement socialiste de Jean Marc Ayrault, s’est empressé de légiférer pour mette fin au projet de loi sur la réforme territorial qui fusionnait les élus des Conseils Régionaux et des conseils Généraux en créant le Conseiller Territorial.

La principale innovation de la loi VALLS aura été l’instauration de la parité et l’abaissement à 1000 Habitants pour l’instauration d’un scrutin de liste aux élections municipales.  Derrière une façade d’avancée démocratique, l’expérience du terrain nous prouve qu’il n’en est rien.

Sur notre commune d’ABZAC, l’expérience nous démontre qu’en réalité cette « avancée » est en réalité un recul de la démocratie. Je m’en explique.

Comme vous le savez 3 listes sont en préparation,  soit 3 fois 19 candidats sur chaque liste avec une alternance d’une femme et d’un homme sur ces listes.  La liste de maire sortant, politiquement soutenu par l’UMP même si elle n’utilisera sans doute pas cette référence, et celle de l’ancien maire Michel Rousseau soutenu par le PS et le FG, s’abritent derrière leurs étiquettes politiques pour recruter les colistières et colistiers avec l’appui de  leurs réseaux associatifs locaux.

A moins de 50 jours de l’élection, aucune de ces deux listes n’a commencé sa campagne, ni présenté le moindre programme aux habitants.

Pour notre part nous avons engagé une démarche différente, celle de vous associer à la rédaction de notre programme, qui s’enrichit après chacune de nos rencontres  et de nos échanges à l’occasion de nos distributions dans vos boites aux lettres de nos documents de campagne.

Il n’empêche que nous constatons que certaines personnes pressenties pour nous rejoindre, finissent pour certaines, sous la pression « amicale » de certains émissaires à ne plus donner suite à leur présence sur notre liste apolitique.  Je rappelle qu’en cas de liste incomplète il nous sera impossible légalement de présenter notre liste et donc de défendre notre programme.

Les agissements de certaines personnes pour peser sur la décision de celles et ceux qui avaient fait le choix de se présenter à nos côtés sont tout à fait anti-démocratiques.  On sait à qui profiterait notre absence du débat électoral à l’occasion de ces élections municipales.

Je dénonce donc fermement les pressions subies par certains Abzcaises et Abzacais pour les empêcher de se présenter sur notre liste.

J’appelle toutes celles et tout ceux qui se retrouvent, dans notre programme (détaillé sur notre blog), dans notre démarche apolitique ou qui ont simplement à coeur d’oeuvrer un peu pour le bien de leur commune, à me contacter afin de nous rejoindre sur la liste « Un Nouveau Souffle pour Abzac » qui doit être complétée avant le 6 Mars dernier délai. Les dernières places libres peuvent aussi bien être des places non éligibles que des places éligibles puisque nous n’avons pas encore fixé définitivement l’ordre de présentation de la liste tant qu’elle n’est pas complète. Chacun pourra décider librement du niveau de son engagement qu’il soit symbolique, tel un figurant, ou très actif, tel un rôle principal.

 

Afin que la liberté d’expression ne soit pas un vain mot, que la loi sur la parité ne devienne pas un moyen de priver les « petites listes »  de la possibilité de participer au débat démocratique, nous vous lançons un vibrant appel afin que  la démocratie puisse aussi s’exercer à ABZAC.

Nous comptons sur vous ! Contactez moi au 06 86 10 90 52 ou par mail  à : abzac.republicains@orange.fr

Avec mes remerciements anticipés.

Lyonel Münzer

Tête de liste ADVRL   » Un nouveau souffle pour Abzac »

 

UNE NOUVELLE ENTREPRISE S’INSTALLE A ABZAC : NOS EFFORTS NE SONT PAS VAINS !

28 Oct

Chères Abzacaises, Chers Abzacais,

Au cours des dernières années chacun a pu constater combien ABZAC a souffert de la perte progressive d’entreprises sur son territoire. Des sociétés installées depuis plusieurs années ont déserté notre commune, laissant le plus souvent les salariés face à la désespérante situation de la reconversion et du chômage. Cette situation nous en avons fait la priorité de note action future au service de la commune.

Force est de constater qu’aucun des élus locaux n’ont réussit à redonner un nouveau souffle à notre tissu économique, au contraire la fiscalité toujours plus punitive votée par les socialistes du sommet de l’Etat jusqu’à la CALI contre les employeurs, n’incitent pas les entreprises à venir s’installer sur notre agglomération, notre canton, notre commune.

Après plusieurs semaines de recherche, et dans le cadre de ce qui sera un point essentiel du programme de la campagne électorale que notre groupe, ADVRL, mènera pour les élections municipales de mars 2014, nous avons le plaisir de vous annoncer l’installation à compter de ce jour d’une entreprise leader dans son domaine, travaillant pour les grandes sociétés  de la Télécommunication Française.

Elle s’installera dans les locaux de l’ancienne carrosserie JOSEPH à Tripoteau, propriété actuelle de Lyonel Münzer et de son épouse.

Cette société qui emploie un peu plus de 500 salariés en France et réalise un chiffre d’affaires de 47 Millions d’euros, utilisera les locaux Abzacais comme plateforme logistique pour les besoins du Groupe ORANGE Télécom dans le cadre d’un programme de rénovation des installations filaires de téléphone en Gironde.

On ne peut que se satisfaire de l’aboutissement de cette  démarche qui,  de par la présence de nombreux installateurs sous-traitants favorisera à n’en pas douter le commerce local ABZACAIS.

C’est dans cette voie que souhaite s’investir ADVRL afin de redonner un essor à notre tissu local et mettre fin à ce paysage de friches industrielles inutilisées qui, des Hillaires  à Barreau, donne de notre village une image peu dynamique.

Bienvenue à cette nouvelle société, quelle que soit la durée de sa présence sur notre sol communal. Elle est le signe tangible qu’il y a un avenir à ABZAC pour accueillir à nouveau des entreprises et donner un espoir aux 14 % des femmes  et 10 % des hommes de notre commune, en âge de travailler et privés d’emploi.

Le groupe ADVRL

LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA GIRONDE DÉCIDE LE CHANGEMENT DE NOM DE NOTRE CANTON. LE CANTON DE COUTRAS DISPARAÎT AU PROFIT DE « CANTON DU NORD LIBOURNAIS »

7 Oct

En avant première le Maître-Charcutier de la Gironde, j’ai nommé  le Président socialiste du CG33 , Mr Philippe Madrelle, spécialiste du charcutage électoral , non content de son découpage à le plaisir de vous annoncer qu’en sa qualité de Grand-Maître tout puissant a décidé de rebaptiser certains de vos cantons.

Ambarès et Lagrave : canton de la Presqu’île
Blaye : canton de l’Estuaire
Cadillac : canton de l’Entre-Deux-Mers
Castillon la Bataille : canton des Coteaux de Dordogne
Coutras : canton du Nord Libournais
Lacanau : canton du Sud Médoc
Langon : canton du Sud Gironde
Lesparre-Médoc : canton Nord Médoc
Libourne : canton du Libournais Fronsadais
Pineuilh : canton du Réolais et des Bastides
Saint-André de Cubzac : canton de Nord Gironde
Salles : canton des Landes des Graves
Eysines : canton Les Portes du Médoc

Sans doute que certains élus ne pouvaient se faire à l’idée que le canton où ils seront candidats en 2015, ne porte plus le nom du canton où ils avaient été élus dans le passé.

Grotesque ! Quand je vois le nom donné au canton de Coutras, nom retenu par le Préfet initialement,  qui deviendra le « canton du Nord Libournais » alors même que la majorité de ce nouveau territoire sera plutôt à l’Est du Canton de Libourne. Sans doute que du côté de Guîtres on ne voyait pas cela d’un bon oeil !

Il est vrai que l’on est plus à une aberration près dans cette officine du PS qu’est devenu le CG33 !

En matière de démocratie on notera encore que le CG 33 décide en catimini sans qu’à aucun moment la population n’en soit informée et encore moins consultée.

On appréciera la méthode !

 

ADVRL….. au service des ABZCAISES et des ABZACAIS !

 

Baromètre JDD : la popularité de Hollande au plus bas

22 Sep

SONDAGE – Après trois mois de remontée dans le baromètre Ifop/JDD, le président de la République chute de cinq points et tombe à 23% de Français satisfaits de son action. Il s’approche du record historique d’impopularité sous la Ve République (22%) atteint par François Mitterrand en décembre 1991.

 

François Hollande sur TF1

 L’intervention de François Hollande sur TF1 n’a pas suffi à faire remonter sa popularité. (Reuters)

76% de Français mécontents et 23% de satisfaits : c’est le sombre tableau de l’opinion à la sortie de l’été pour François Hollande. Il bat son record de gens « mécontents » de son action et tombe au plus bas en termes de popularité. En perdant 5 points, il passe de 28 à 23%. Jusqu’à présent, il avait atteint son plus mauvais score en avril 2013 au plus fort des manifs contre le mariage pour tous. L’actuel Président se rapproche dangereusement du record d’impopularité de la Ve République atteint par François Mitterrand en décembre 1991 au moment de l’échec d’Edith Cresson à Matignon.

Toujours dans le registre de la comparaison, son prédécesseur socialiste affichait 42% de popularité en septembre 1982. Six mois plus tard, il essuyait un grave revers électoral aux élections municipales. Pour François Hollande, ce sondage marque un vrai ressac après trois mois de lente remontée dans ce baromètre. Sa cote s’effondre chez les employés (-9) et les ouvriers (-8). Il ne dispose plus que de 20% de satisfaits chez les salariés du privé. Enfin, le nombre de mécontents monte à 37% chez les sympathisants PS.

Deux raisons sont pointées par Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop : « L’effet fiscal et l’action du Président sur le dossier syrien désapprouvée par les Français. » La gestion ratée de ce dossier explique sans doute l’écart qui se creuse avec Jean-Marc Ayrault dont la cote reste stable (30%) et inchangée depuis trois mois. Dernier constat : la deuxième de cette enquête a pris en compte l’intervention télévisée du chef de l’Etat dimanche dernier sur TF1. Cela ne lui a pas permis de gagner le moindre point. Preuve d’une inquiétante et prématurée usure de la parole présidentielle.

Bruno Jeudy – Le Journal du Dimanche

 

L’Analyse de ADVRL  :

Les éternelles hésitations de Hollande associées à l’absence totale de vision pragmatique, englué qu’il est dans sa vision dogmatique de  social-démocrate, ne permet pas à la France de bénéficier des premiers signes de reprise, bien au contraire.

Le matraquage fiscal n’est que la conséquence du manque de réforme pour diminuer la dette d’Etat, collectivités locales incluses. Faute de réforme la dette ne baissera pas et ne pourra être financée que par l’impôt.

La pause fiscale n’existera donc ni en 2014 ni en 2015 sans changement de méthode. La réforme des retraites n’est qu’un nouvel impôt malgré les tentatives désespérées du gouvernement de nous expliquer le contraire.

La cacophonie gouvernementale sur la pause fiscale montre à quel point ce gouvernement navigue à vue. Les prochaines élections municipales seront à ce titre le premier message à envoyer à ce gouvernement incapable de prendre les mesures nécessaires pour maintenir le pouvoir d’achat des Français.

A Abzac, nous présenterons des candidates et candidats qui porteront et défendrons ces valeurs. Nous solliciterons vos votes afin de faire infléchir la politique suicidaire de ce gouvernement.

 

Le président d’ADVRL